mercredi 15 février 2012

Le génie des élèves: et de ceux qui le furent... Suite.





















Je suis en stage au Lycée Saint Exupéry, sur les hauteurs des quartiers nords de Marseille.

Comme à mon habitude, je m'installe au milieu de mes collègues préférés et sors mon Zap Book.

- T'arrêtes jamais?!

- Non.

- P'tain, tu l'as pas épargné lui!!

- Mmmm.

- Et elle, la tronche!

- C'est fou, on les reconnait tous et pourtant tu forces les traits

- C'est le principe du croquis, saisir l'essentiel en très peu de temps.

- Et là, qui tu fais??

- Elle, juste en face...

- Ho putain le pif!!!

- C'est le sien.

- Tu me le passes.

- Tiens!

Mon collègue prend le carnet et tourne les pages avec délectation en mettant un nom sur chaque dessin, puis...

- Ho l'enfoiré, c'est moi là!!!!









7 commentaires:

Blogger JMP a dit...

Trop la gloire!

16 février 2012 à 21:55  
Anonymous JMP a dit...

En fait "trop la gloire" c'était pour le post précédent...
Sinon, c'est vrai que le pif!
(et j'ai fait 2 ans au lycée St Exupéry puis ils m'ont jeté et j'ai fini à Campagne Lévèque...)

17 février 2012 à 07:59  
Blogger Alain a dit...

Didon Olivier, ton zap book était-il déjà en activité, lorsque tu côtoyais l'ami Marcus? Passekeu, juste comme ça, par simple curiosité professionnelle, si t'avais une ou deux traces de tes captures, j's'rais assez preneur...
À moins qu'un pacte secret t'interdise d'en dévoiler la nature...?!?

17 février 2012 à 09:38  
Blogger Marcus a dit...

Tsst ! Tsst ! Tsst !

17 février 2012 à 10:17  
Anonymous Pascale a dit...

Ils avaient l'air de rigoler moins que nous à St Ex...

18 février 2012 à 09:18  
Anonymous Olivier a dit...

Alain, puisque tu en parles, parlons en. J'ai connu notre Marcus national dans un petit collège des quartiers nords de Marseille. A l'éppoque, de petites structures permettaient de préserver un esprit familial. J'étais "pion", il était professeur d'histoire-géographie. Je ne l'ai pas "croqué" il me semble. Par contre, il fait partie des deux-trois professeurs qui m'ont donné le goût du métier. Ces quelques personnes (dont un autre professeur d'histoire-géo du Lycée Thiers de Marseille)savaient gérer et stimuler un groupe, même le plus récalcitrant. J'ai appris en observant, surtout pas aux I.U.F.M. Voilà cher Alain, pas de dessin de "l'ours", mais beaucoup d'expérience acquise à ses côtés.

18 février 2012 à 12:19  
Anonymous Olivier a dit...

Chère Pascale, en général on s'amuse aussi dans ces stages de bassins, mais ce jour là, j'étais un peu las pour ne pas dire fatigué. Peut-être que mes croquis reflètent cette lassitude.

18 février 2012 à 12:25  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil